Projets

PROJET DI
JOURNÉES DE LA PAIX
MESVS
COLLABORATIONS RÉCURRENTS
Projets en développement

Projet DI 

Genèse du projet : Au cours des dernières années, notre équipe a rencontré et collaboré avec de nombreux acteurs œuvrant dans le domaine de la diversité et de l’inclusion, y compris des ONG, des institutions culturelles et éducatives, le gouvernement, des entreprises, etc. Nous avons constaté que ces partenaires ont rarement l’occasion de se rencontrer pour partager des données, connaissances, expériences et des pratiques, ainsi que d’échanger sur les problématiques qu'ils ont en commun.

Afin de répondre à ces besoins du terrain, nous avons décidé de mettre en place un projet de longue durée qui a pour objectif de faciliter la collaboration, créer une plus grande efficience et efficacité, afin de générer un plus grand impact dans la société.

VOLET 1 : Forum DI

En avril 2022, le Réseau a organisé un Forum qui a réuni 250 participants représentant une centaine d'organisations et institutions. Cet événement fut une occasion de se rencontrer, discuter et analyser les enjeux actuels, notamment :

  • les avancées et les angles morts en matière de diversité et inclusion ;
  • les pratiques fonctionnelles et non fonctionnelles ;
  • la théorie et la pratique de la transversalité et de l’intersectionnalité ;
  • les transformations organisationnelles ;
  • les concepts et les pratiques en ÉDI ;
  • la représentativité, etc.

Le Forum était une opportunité de créer des synergies sectorielles et intersectorielles grâce aux ateliers dans lesquels les participants ont travaillé ensemble sur des propositions de pistes de solutions aux problématiques définies.

83 %  des participant.e.s sont très satisfait.e.s

17 %  des participant.e.s sont satisfait.e.s

VOLET 2 : Groupe de travail et plan d'action collectif

Des groupes de travail formés des participants du Forum collaborent pour élaborer un plan d’action collectif. Pour ce faire, les participants reprennent les résultats du Forum, en croisant leurs expériences et regards pour proposer des solutions concrètes ainsi que les stratégies et les mécanismes de leur mise en place. Les groupes de travail se penchent sur des enjeux transversaux tels que :

  • transformation organisationnelle ;
  • relation avec des bailleurs de fonds ;
  • intersectionnalité ;
  • représentativité, etc.

Ils travaillent également sur des problématiques spécifiques aux secteurs représentés :

  • éducation ;
  • art et culture ;
  • affaires ;
  • service public ;
  • rapprochement interculturel ;
  • immigration.

Retombées du projet

 Rapport-synthèse :  le rapport-synthèse expliquera la démarche du projet et portera sur la collaboration entre les secteurs et au sein des secteurs particuliers.

Consultez le rapport

 Plan d’action collectif :   à la fin de ce volet du projet, nous produirons un plan d’action collectif qui présentera des mesures concrètes, leur mise en place et l'échéancier.

VOLET 3 : 2e Forum

Ce deuxième Forum sera une occasion de réunir à nouveau des acteurs de la diversité et l’inclusion, afin de présenter des résultats de la mise en place du plan d’action collectif et les prochaines étapes du projet.

JOURNÉES DE LA PAIX  

Depuis 2015, le Réseau pour la paix et l’harmonie sociale est initiateur et porteur du projet JOURNÉES DE LA PAIX entourant la Journée internationale de la paix des Nations Unies. Durant les mois de septembre et octobre, le Réseau avec la contribution d’une variété de partenaires des milieux communautaire, culturel, éducatif, philanthropique, etc., organise de nombreuses activités, afin de permettre aux Montréalais.es de réfléchir et d’agir pour la paix en action!


Pour en savoir plus, consultez le site des Journées de la paix.

MESVS  

Depuis novembre 2020, le Réseau pour la paix et l’harmonie sociale assure la co-coordination du Mouvement pour des écoles sans violences sexuelles (MESVS), le volet québécois du projet de la Fondation canadienne des femmes (FCF) intitulé Bâtir le domaine de la promotion des relations saines chez les jeunes.


Le MESVS a été créé au printemps 2018 en soutien à un groupe d’adolescentes de la Maison d’Haïti - du quartier Saint-Michel - ayant pris la parole publiquement pour demander des changements réels et pérennes, afin de contrer les violences sexuelles dans leurs établissements scolaires. Ce groupe jeunesse est connu sous le nom La voix des jeunes compte.


Le MESVS revendique que toutes les écoles primaires et secondaires aient :

  • une loi-cadre et un protocole d’intervention spécifique et uniforme contre les violences à caractère sexuel ;
  • les moyens nécessaire pour garantir un accès à une éducation à la sexualité positive, inclusive et émancipatrice ;
  • les outils, les moyens et les ressources nécessaires pour prévenir, dépister, intervenir, référer et accompagner adéquatement les jeunes lorsqu’ils et elles font face aux violences sexuelles.
RÉPERTOIRE DE RESSOURCES EN ÉDUCATION À LA SEXUALITÉ

Le MESVS et la Coalition EduSex ont développé un répertoire commun de ressources afin de faciliter l’accès aux outils qui favorisent et promeuvent des relations saines chez les enfants et les jeunes, et qui visent ainsi à prévenir, à sensibiliser et à intervenir sur la question des violences sexuelles. Ce répertoire fait également la promotion d’outils qui abordent les enjeux liés aux différents types de violences, tels que l’intimidation, la cyberviolence, la discrimation, le sexisme, l’homophobie, etc.

En savoir plus

Si vous êtes un organisme communautaire et que vous souhaitez proposer des ressources pour le répertoire, veuillez prendre contact avec Adriana Eslava : adriana.eslava@lereseaupaix.ca.

COLLECTIF JEUNESSE LA VOIX DES JEUNES COMPTE (#Metoo scolaire)

Depuis 2021, le Réseau accompagne et soutient les initiatives de La voix des jeunes compte, un collectif jeunesse composé de femmes âgées de 15 à 21 ans. Elles sont également les fondatrices du Mouvement pour des écoles sans violences sexuelles (MESVS). Ces jeunes militantes sont actives sur le plan politique et médiatique. Leurs actions comprennent une liste de recommandations et une démarche citoyenne, qui vise à amener le Québec à se doter d’une Loi pour contrer les violences sexuelles dans les établissements scolaires primaires et secondaires.

Collaborations récurrents  

MI-JANVIER

Journée Martin Luther King (MLK)

Commémoration des valeurs et du travail de Martin Luther King, panel de discussion et occasion de réseautage.


FIN JANVIER

Semaine de Sensibilisation Musulmane (SSM)

Commémoration de l’attentat de la grande Mosquée de Québec, qui s’est produit le 29 janvier 2017 et semaine d’activités telles que des projections et discussions, panels, événements commémoratifs, expositions, événements interculturels et interreligieux, etc.  

En savoir plus

FIN MARS
Semaine d’actions contre le racisme (SACR)

Commémoration de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale proclamée par les Nations Unies et semaine d’activités pour lutter contre le racisme afin de promouvoir une société plus juste et harmonieuse.  

En savoir plus  

MI-MAI

Cuisine ta ville

Un rendez-vous biennal artistique et social où les enjeux migratoires dans une perspective de paix sociale et de reconnaissance mutuelle sont abordés, tout en privilégiant l’espace pour les rencontres et les échanges humains. 

En savoir plus 

16 MAI

Journée internationale du vivre-ensemble en paix (JIVEP)

L’occasion de mettre en valeur les initiatives qui favorisent l’harmonie sociale dans l’acceptation et le respect des différences tout en encourageant le travail collaboratif et la synergie.  

En savoir plus 

21 SEPTEMBRE - 2 OCTOBRE

Journées de la paix (JP)

Commémoration de la Journée internationale de la paix proclamé par les Nations Unis, créer une synergie entre les partenaires du terrain et mobiliser le public autour de la paix en action 

En savoir plus 

25 NOVEMBRE - 6 DÉCEMBRE

12 jours d’action contre les violences faites aux femmes

C'est une occasion privilégiée de réfléchir collectivement à ce phénomène et aux solutions durables pour l'élimination de toute forme de violence faite aux femmes et aux filles.    

En savoir plus  

ANNUEL

Outils de paix

Un regroupement d’organismes communautaires qui lutte contre la violence dans notre société afin de créer une synergie entre les parties prenantes. Le regroupement vise à partager les meilleures pratiques et à offrir des possibilités de collaboration, tout en permettant l’émergence d’une voix plus forte. Depuis 2015, le Réseau pour la paix offre le poste de Coordination du réseau Outils de Paix pour les soutenir dans la réalisation de leur mission.    

En savoir plus  

PROJETS EN DÉVELOPPEMENT


MAISON DE LA PAIX

Le Réseau travaille sur la création d’une Maison de la paix, qui hébergera des organisations communautaires et des professionnel.le.s, afin de promouvoir la collaboration et de créer la synergie. Cette Maison de la paix sera un symbole important de la valeur de la paix dans notre société où se trouveront :

·        les expert.e.s du terrain provenant de multiples ONG qui travailleront ensemble ;

·        les médiateur.trice.s qui pratiqueront leur travail dans la résolution et la prévention des conflits ;

·        les chercheur.e.s académiques mèneront leurs études et auront l’occasion de partager leurs résultats ;

·     les parties prenantes auront accès à des formations axées sur leurs besoins et basées sur les données probantes.

La Maison de la paix fournira des espaces communs aux diverses parties prenantes, tels que l’accueil, des salles de réunion, des salles de formation et une salle à manger. Ces espaces faciliteront des rencontres et créeront des opportunités de collaboration, de créativité et de mobilisation d’expertises et des meilleures pratiques. De plus, la Maison de la paix aidera à réduire des coûts administratifs par le partage de ressources telles que le service d’accueil, d’infographie et de traduction. La Maison de la paix génèrera une efficience importante et son impact contribuera au bien-être de notre société. 

peace_sign


L’ÉTHIQUE DE LA COMMUNICATION

La communication interpersonnelle est un moyen puissant de créer et d’agir dans le monde. La force des mots multipliée par des supports technologiques donne à la communication une grande puissance qui peut faire du bien en contribuant à l’élaboration et le maintien de l’harmonie sociale, mais qui peut aussi causer beaucoup de mal.

Le Réseau souhaite développer des ateliers consacrés à l’éthique de la communication pour le milieu scolaire et le milieu de travail. En proposant une réflexion sur la communication interpersonnelle, nous souhaitons aborder une question cruciale qui concerne la responsabilité de chacun.e. dans ce processus. 

DANS LE MILIEU SCOLAIRE

Nous souhaitons sensibiliser les jeunes à l’importance de la communication et son impact en leur proposant la réflexion sur le choix des mots, leurs forces et leur sens, le rôle des participant.e.s, l’importance de la tonalité de voix employée, la liberté d’expression, etc. Ces questions permettent d’aborder et de mieux comprendre les enjeux éthiques de la communication interpersonnelle.

DANS LE MILIEU DE TRAVAIL 

Le travail occupe une partie importante dans la vie quotidienne. Il est donc nécessaire de prendre soin de cet environnement. La communication saine et paisible est sans doute un des éléments qui peut améliorer le bien-être des collaborateur.trice.s. Nous souhaitons proposer au sein de nos ateliers une réflexion sur l’importance de la communication, questionner la manière de communiquer et aborder les aspects éthiques qui sont inéluctables.

ethique